Etude DECOPO

DECOPO

Effet du décubitus ventral en ventilation spontanée sur l'oxygénation dans l'insuffisance respiratoire aiguë liée au SARS-Covid-2

Les patients atteints de la COVID-19, placés en réanimation (mais non intubés) en raison d’insuffisance respiratoire aigüe sont habituellement positionnés en décubitus dorsal (sur le dos). Cette étude évalue les effets bénéfiques d’un positionnement de ces patients en décubitus ventral associé à une oxygénothérapie à haut débit, sur l’amélioration de l’oxygénation et la réduction du travail respiratoire.

Cette étude a été déclarée sur Clinicaltrials.gov : plateforme recensant l’ensemble des essais cliniques conduits sur le plan international. Pour découvrir l'étude cliquez ici.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous pouvez nous aider pour faire face à ces besoins exceptionnels. Vous pouvez faire un don.


Plus d'informations et Bénéfices de cette étude

Justification et analyse critique de la pertinence de la recherche :

  • En dépit des mesures barrières et du confinement, de plus en plus de patients sont admis en réanimation pour des formes de détresse respiratoire aiguë (SDRA) associées, avec malheureusement une mortalité élevée.
  • Une large proportion des patients de réanimation placés sous ventilation mécanique, souffre du SDRA.
  • Chez les patients intubés ayant des formes modérées à sévères de SDRA, il a été démontré que la réalisation des séances de positionnement en décubitus ventral prolongé permettait de diminuer la mortalité.
    • Le décubitus ventral est une méthode complémentaire de la ventilation mécanique utilisée dans le traitement du SDRA et des hypoxémies sévères de façon plus générale. Elle nécessite une implication forte des soignants.
    • Il a été rapporté dans de récentes études, que la réalisation de décubitus ventral en ventilation spontanée, pouvait être réalisée dans de bonnes conditions de sécurité et, qu’en y associant l’oxygène à haut débit, on pouvait entrevoir  de réduire le recours à la ventilation artificielle (intubation). Cependant le  mécanisme d’action de cette méthode, n’a pas encore été mis en évidence.

Hypothèse de cette étude : l’utilisation du Décubitus Ventral associée à l’oxygène à haut débit dans l’Insuffisance Respiratoire Aigüe liée au SARS-Cov-2 pourrait améliorer l’oxygénation et prévenir l’épuisement respiratoire qui sont deux paramètres importants liés à la sévérité de la maladie et pris en compte dans la décision d’intuber les patients.

Bénéfices individuels escomptés : tous les patients bénéficieront d’une séance en Décubitus Ventral dont l’effet bénéfique sur l’oxygénation a été rapporté dans d’autres types d’atteintes respiratoires.

Bénéfices pour la santé publique : les résultats, s’ils sont positifs, permettront de démontrer qu’une séance en Décubitus Ventral entraîne des effets physiologiques bénéfiques incluant une amélioration de l’oxygénation et une réduction du travail respiratoire. La diffusion de la position en Décubitus Ventral permettra donc une meilleure prise en charge des patients en réanimation atteints de COVID-19.

4 centres participants en France :

1. Hôpital Saint Joseph, Marseille (Centre promoteur) - Dr Samuel LEHINGUE (Réanimateur porteur du projet et coordonnateur de l’étude)

2. Hôpital Européen, Marseille

3. AP-HM CHU Hôpital La Timone, Marseille

4. AP-HM  CHU Hôpital Nord, Marseille

Nombre de patients inclus : 11/18 (inclusions en cours)

Dernière mise à jour le 31.12.2020