Accueil > Votre hôpital, votre maternité > Nos services > Centre Sainte-Colette > Assistance Médicale à la Procréation > L'endocrinologie en AMP > Anomalies thyroïdiennes

Votre hôpital, votre maternité

 

Anomalies thyroïdiennes

Scintigraphie thyroïdienne

1/ Anomalies thyroïdiennes

En premier lieu, il est important que vous signaliez tout antécédent de maladie thyroïdienne.

En fonction des signes cliniques que vous présentez et en fonction de ces antécédents, le médecin pourra être amené à vous prescrire dosage sanguin des hormones thyroïdiennes LT4 et TSH (éventuellement complété des dosages de la LT3 et des anticorps anti thyroïdiens).

Les dysfonctionnements thyroïdiens peuvent en effet diminuer la fertilité en diminuant la qualité de l’ovulation et de l’implantation embryonnaire. 

En cas de grossesse, ils peuvent être responsables de fausses couches, d’anomalies du développement embryonnaire, ou de maladie du fœtus.

  • Si la TSH est haute, vous êtes sur un versant hypothyroïdien, c'est-à-dire que la thyroïde fonctionne insuffisamment. 

Cela concerne 3% des patientes. Avant de débuter une prise en charge en AMP et pendant une éventuelle grossesse que votre taux de TSH devra rester en dessous de 2,5 mUI/l.

Dans ce but vous pourrez être amenée alors à prendre des hormones thyroïdiennes sur la forme de comprimés de Lévothyrox® ainsi que des compléments poly vitaminés contenant Iode et Sélénium.

Si vous êtes déjà sous traitement par Lévothyrox ®, il faut le signaler afin que nous contrôlions votre prise de sang et  que nous nous assurions que le taux de TSH soit bien inférieur à 2,5 mUi/l, en adaptant votre dosage de Lévothyrox® et ajouter des compléments poly vitaminés contenant Iode et Sélénium... 

  • Si la TSH est basse, vous êtes sur un versant hypothyroïdien, c'est-à-dire que la thyroïde fonctionne trop.

Dans ce cas, un bilan avec l’endocrinologue est nécessaire. En fonction, vous pourrez recevoir un traitement médicamenteux, ou parfois à vous voir proposer une ablation de la thyroïde.

Cette situation est plus rare : 3‰ des patientes. Il s’agit souvent d’une maladie de Basedow (90% des hyperthyroïdies). Nous devons nous assurer AVANT la grossesse que celle-ci soit réellement guérie en raison de risques pour le fœtus.

Dernière mise à jour le 19.07.2018


Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.